POURQUOI LA CULTURE HYDROPONIQUE

//POURQUOI LA CULTURE HYDROPONIQUE

POURQUOI LA CULTURE HYDROPONIQUE

Au-delà de notre imaginaire de petit potager de ferme !
Quoi de moins naturel que ces rangées de tomates ou de concombres, les pieds dans de la laine de roche, au cœur d’une serre à l’ambiance hôpital !
Bienvenue dans le monde étrange de l’hydroponie intensive. Un monde où la rentabilité se fait autant sur la revente des tomates que la revente de l’électricité issue des énormes générateurs qui chauffent les serres.
À l’origine plutôt « anti-hydroponie », ma recherche auprès de ces acteurs qui font les choses autrement a changé mon regard sur ce système.
« Il faut assumer le fait que nous sommes dans l’anthropocène », a dit un jour Pascal Hardy créateur de tours verticales hydroponiques.
Opposer une agriculture « naturelle » et une agriculture « non naturelle » n’a pas beaucoup de sens, car le principe même de l’agriculture est de domestiquer les plantes pour les cultiver.
Un champ, fut-il bio, n’a rien de « naturel », nos forêts, nos cours d’eau sont totalement domestiqués par l’homme.
L’enjeu n’est pas de se conformer à une vision plus ou moins poétique de notre alimentation, mais bien de trouver le bon rapport entre la qualité nutritionnelle, le goût, le coût de production, et un impact le plus réduit possible pour les écosystèmes.
Quid du goût me direz-vous ?!
Mais au fait, qu’est ce qui fait le goût d’un légume ?

C’est en premier lieu la variété que vous mettez en culture.
Ce qui est bon dans une tomate, c’est la pulpe, mais cette dernière est fragile.
Il faut donc oublier les tomates hybrides pour en choisir de plus rustiques.

Puis c’est l’environnement de culture, qui va déterminer la vitesse de croissance.
Quand un légume est soumis à du stress (ravageurs, froid…), il génère des protections, c’est-à-dire des antioxydants, polyphénols, tanins, … soit tout ce qui donne de la couleur, de la texture et la qualité nutritionnelle. Ajoutez à cela un bon coup de soleil pour créer du sucre, et vous obtiendrez alors du goût !

Enfin, la ferti-irrigation :
Suivant la manière d’arroser une plante et selon comment elle est nourrie (pleine terre / alimentation plus complexe aidée par l’homme) vous obtiendrez plus ou moins de saveur.
Certains détails sont cependant à prendre en compte :
– Du fait des produits chimiques présents dans nos champs, la diversité de vie nourrissant la qualité de la terre a pour ainsi dire disparue. Il y a de moins en moins de vie et donc de moins en moins de complexité : nos plantes se nourrissent donc presque exclusivement des minéraux apportés par la main de l’homme.
– Les exploitants hydroponiques utilisent des minéraux à faibles coûts, leur production ne peut pas avoir de goût.
C’est comme si l’on ne se nourrissait qu’avec du sucre, de la farine, de l’huile et des œufs. La survie en serait certes assurée, mais il serait alors impossible d’avoir un corps en forme et en pleine santé.

Une solution viable : la bioponie (minéraux d’origines organique)
En sélectionnant attentivement une large palette de minéraux et d’oligo-éléments il est alors possible de fournir une alimentation diversifiée et équilibrée à nos plantes.

Pour résumer l’essentiel :

1. L’hydroponie est plus productive au m2. En serre, elle permet de considérablement rallonger les temps de culture, et conduit à moins d’importations. Les saisons sont respectées. Enfin, le confort de travail des récoltants s’en trouve amélioré.

2. Avec l’hydroponie, la vitesse de croissance est améliorée de 20 à 40% selon les techniques et les variétés de plantes cultivées.

3. Il est plus facile d’utiliser des insectes dans la lutte biologique dans un lieu confiné quand en pleine terre, conventionnelle et bio, des bâches en plastiques sont utilisées pour protéger les plantes.

4. En pleine terre, seuls 20% des engrais minéraux sont absorbés par les plantes, les 80% restants sont lessivés, et se retrouvent alors dans nos rivières et nos nappes phréatiques.
En hydroponie moderne, l’eau et les fertilisants sont en circuits fermés : 0 rejet.

5. Avec la culture hydroponique, il est possible de cultiver des plantes en toute saison et de démarrer à n’importe quel moment de l’année une nouvelle plantation. Ce procédé est donc idéal pour ceux qui recherchent la résilience.
À la lecture de tout cela, l’hydroponie est certainement plus désirable que l’agriculture réalisée en pleine terre, artificialisée par la chimie, voire également que de la bio qui nécessite l’utilisation de bâches en plastique.

Alors l’hydroponie, la panacée ?

Oui et non : car elle est produite dans un lieu artificialisé et ne joue qu’un rôle marginal dans le soutien à la biodiversité. En outre, elle ne permet pas de tout produire.
En ville, le hors sol prend cependant tout son sens. Il est possible d’utiliser ce moyen de culture sur n’importe quel espace, comme les toits, les sols…

Pour conclure :

La culture idéale proviendrait sans doute de la permaculture ou de l’amalgame des deux méthodes décrites plus haut. Ces méthodes très peu dépendantes du pétrole, très résilientes, dotées d’un potentiel formidable en termes de rentabilité, avec 0 externalité négative ainsi qu’un impact positif sur la biodiversité, représentent un véritable atout pour l’avenir.
Néanmoins, elles ont le défaut d’être lentes et complexes à appréhender avant la bonne mise en œuvre des techniques de cultures. Même si leur diffusion est clairement souhaitable, il faudra du temps avant de pouvoir déployer leurs méthodes avec succès sur une grande échelle.
Pour être parfaitement complet, la coexistence d’une petite hydroponie qualitative avec un maraichage provenant de la permaculture constituerait une bonne piste pour nos fermes urbaines. Ainsi, tous les particuliers qui cherchent à travers ces procédés une production indépendante du système, seraient pleinement satisfaits.

Par | 2019-01-24T17:38:14+00:00 janvier 24th, 2019|Catégories : Non classé|0 commentaire

À propos de l'auteur :

Avatar
MHP est né dans un contexte sociétal complexe dans lequel le paraitre est plus important que d’être. Venez vous ressourcer loin des tumultes de votre jungle quotidienne. Apprenez qui vous êtes et ce dont vous êtes capable. Vous serez agréablement surpris par toutes vos aptitudes ancestrales qui sont encore en vous, il suffisait de les activer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous Contacter

8 rue Carle Hébert, 92400 Courbevoie.

Téléphone : +33762013294

Mobile : +33650284460

Web : marchathumanperformance.com